Nos Dates Clefs

Les Dates-clés de la France populaire

Avril 2010 : au lendemain des élections régionales perdues par la majorité présidentielle, plusieurs députés affirment leur volonté de voir la France revenir à ses fondamentaux

Juin 2010 : Lionnel Luca et Thierry Mariani fondent le Collectif parlementaire de la France populaire et rédigent sa Charte.

Juillet 2010 : à l’occasion de la fête de la Nation du 14 juillet, le Collectif parlementaire de la France populaire prend son envol ; 35 députés signent officiellement la Charte :

  • ABOUD Elie, Député de l’Hérault
  • ALBARELLO Yves, Député de Seine-et-Marne
  • BAREGES Brigitte, Député de Tarn-et-Garonne
  • BEAUDOUIN Patrick, Député du Val-de-Marne
  • BODIN Claude, Député du Val d’Oise
  • CALMEJANE Patrice, Député de Seine-Saint-Denis
  • CARAYON Bernard, Député du Tarn
  • DECOOL Jean-Pierre, Député du Nord
  • DHUICQ Nicolas, Député de l’Aube
  • DIARD Eric, Député des Bouches-du-Rhône
  • FERRAND Jean-Michel, Député du Vaucluse
  • GANDOLFI-SCHEIT Sauveur, Député de Haute-Corse
  • GARRAUD Jean-Paul, Député de Gironde
  • GILARD Franck, Député de l’Eure
  • GINESY Charles-Ange, Député des Alpes-Maritimes
  • JOISSAINS-MASINI Maryse, Député des Bouches-du-Rhône
  • LABAUNE Patrick, Député de la Drome
  • LUCA Lionnel, Député des Alpes-Maritimes
  • MACH Daniel, Député des Pyrénées-Orientales
  • MALLIE Richard, Député des Bouches-du-Rhône
  • MARIANI Thierry, Député du Vaucluse
  • MARTINEZ Henriette, Député des Hautes-Alpes
  • MEUNIER Philippe, Député du Rhône
  • MOTHRON Georges, Député du Val d’Oise
  • MYARD Jacques, Député des Yvelines
  • REMILLER Jacques, Député de l’Isère
  • ROATTA Jean, Député des Bouches-du-Rhône
  • ROUBAUD Jean-Marc, Député du Gard
  • SPAGNOU Daniel, Député des Alpes-de-Haute-Provence
  • TIAN Dominique, Député des Bouches-du-Rhône
  • VANNESTE Christian, Député du Nord
  • VANNSON François, Député des Vosges
  • VITEL Philippe, Député du Var
  • VOISIN Michel, Député de l’Ain

Septembre 2010 : les membres du Collectif parlementaire de la France populaire sont reçus à l’Elysée par Nicolas Sarkozy

Septembre 2010 : Thierry Mariani est désigné rapporteur de la loi sur l’immigration et plusieurs amendements sont votés à l’initiative des membres du Collectif parlementaire de la France populaire sur la déchéance de la nationalité française

Octobre 2010 : le Collectif parlementaire de la France populaire multiplie les prises de position et pèse sur le travail parlementaire afin de faire progresser ses valeurs.

Novembre 2010 : Thierry Mariani, l’un des fondateurs du Collectif parlementaire de la France populaire, fait son entrée au Gouvernement et devient secrétaire d’Etat chargé des Transports

Décembre 2010 : de nombreux parlementaires, tels Lionnel Luca, Philippe Meunier, Jean-Paul Garraud, Bernard Reynes et Jacques Myard, remportent plusieurs victoires d’amendements à l’Assemblée nationale : expulsion des délinquants étrangers, évacuation des campements illégaux, assouplissement du permis à point, l’accès à l’AME… A la fin du mois, le Collectif parlementaire de la France populaire compte 42 députés avec le renfort de Bernard Reynes et Valérie Boyer, députés des Bouches-du-Rhône, Christine Marin, député du Nord, de Jean-Claude Bouchet et Paul Durieu, députés du Vaucluse, de Michel Terrot et Patrice Verchère, députés du Rhône et d’Arlette Grosskost, député du Haut-Rhin !

Janvier 2011 : six mois après la création du Collectif parlementaire de la france populairequi réunit les parlementaires et qui travaille notamment sur les amendements destinés à améliorer positivement les lois de notre pays, de nombreux élus décident de lancer la France populaire afin d’étendre encore l’influence des valeurs de notre Charte auprès de l’ensemble des Français. Au-delà des parlementaires, la France populaire est ouverte à tous les élus et à tous les Français signataires de notre Charte, coordonne le site Internet, multiplie les initiatives (réunions, colloques,…) pour apporter ses idées au projet présidentiel 2012-2017 que portera Nicolas Sarkozy et soutient ses députés dans la perspective des prochaines élections législatives.